Page d’accueil

Pensons à des réseaux de communication haute vitesse, à un traitement avancé des données, à une capacité de stockage massive et à des portails où il serait possible de naviguer sans obstacle de sorte que les utilisateurs auraient accès aux collections nationales de données de recherche et à du soutien analytique.

Pensons à ce que cette plateforme évoluée pourrait faire pour faciliter l’échange de données et leur analyse et enrichir les possibilités de collaboration fructueuse entre des chercheurs, des étudiants et l’industrie, autant au Canada qu’avec la communauté mondiale.

Comme le Canada dispose déjà de nombreux éléments essentiels d’un tel écosystème, le potentiel de réaliser cette vision est bien réel. Les chercheurs, les étudiants et l’industrie ont déjà accès à des investissements considérables en recherche et développement, à des capacités de calcul étendues, à des réseaux d’une très grande capacité, à des fonctions de gestion et de stockage de données, de même qu’à un personnel très qualifié pour gérer le tout.

Il reste maintenant à mettre en place une approche nationale coordonnée de l’IN évoluée pour veiller à ce que le Canada continue de profiter de ses réalisations à ce chapitre et garde sa longueur d’avance à l’échelle mondiale.

Leave a Reply